Borelle

Il y a déjà plus de 40 ans que Dranoutre, un village charmant à la frontière franco-belge, a recommencé une tradition perdue: “Borelle”. Sur le “Mont des Vents” (en Flamand “Waaienberg”) la population du village allumait un feu pour fêter le printemps. Le printemps, symbolisé par le feu, entrait ainsi dans le village par le biais des torches quand la procession revenait du mont. La dernière fois que les feux du printemps étaient allumés à Dranoutre fût en 1905.

L'habitude d'allumer le feu de printemps existait partout. Au temps des germains et des Celtes, la tradition connue aujourd’hui comme “Borelle” était une fête pour la fertilité et la prosperité. Le feu amenait la prosperité pour les animaux et les champs. Autour du feu des personnes chantaient et dansaient. Quand les flammes diminuaient un peu ils sautaient au dessus et à travers les flammes et ensuite ils se maquillaient le visage avec les cendres.

Le nom “Borelle” a pour origine le mot “Bralle”, qui vient du mot Germanique signifiant “torche”. En revenant du mont les habitants enflammaient des poupées de paille à chaque carrefour.

Aujourd'hui, 40 ans après le premier “Borelle”, nous honorons encore cette tradition. Le village de Dranoutre fête toujours chaque année son “Borelle”.

Printemps, soyez bienvenue!

 


Copyright Borelle 2015